Deux jeans = une robe [DIY]

Publié le par Audinette

Bonjour à tous ! Cette fois-ci je vous présente une création 100% récup’. Et oui, ma jolie nouvelle robe en denim n’a pas été coupée dans un coupon de tissu ; je l’ai réalisée à partir de deux vieux jeans à moi (un droit brut et un slim à motifs).

Deux jeans = une robe [DIY]

Je n’aime pas jeter les choses. Je ne sais pas si c’est maladif chez moi mais en tout cas c’est encombrant ! :D Mais pour le coup ces deux-là étaient devenus vraiment immettables : les coutures lâchaient de partout.

Cette cousette c’est un peu une sorte de challenge. D’abord envers moi : chiche ou pas chiche d’assassiner deux jeans avec une paire de ciseaux ? Et puis envers ma mère qui était persuadée que je n’aurais pas assez de tissu pour une robe (c’est vrai que ça a été just !).

J’avais donc besoin d’un patron qui demande peu de tissu. C’est pourquoi mon choix s’est porté sur le modèle 215 du Burda d'automne 1996. Vous allez finir par croire que je suis une inconditionnelle de Burda. En fait je ne fais que piocher dans la réserve de patrons de ma mère (et même si j’achète de nouveaux magazines, j’en reviens toujours aux anciens). Par ailleurs, ce patron avait déjà fait ses preuves : ma mère m’avait fait cette robe dans un lainage à carreaux roses et bleus.

Deux jeans = une robe [DIY]

Comment j’ai procédé :

D’abord j’ai découpé le long des coutures pour récupérer les pattes des pantalons. Je les ai assemblés (désolée je n’ai pas de photo pour cette étape) par deux ou par trois, puis dans les « toiles » ainsi créées j’ai découpé les pièces de ma robe (un devant, deux demi-dos et les bretelles).

Montage impeccable. Comme d’habitude j’ai plus ou moins suivi les indications données par le magazine. Par contre pour les bretelles, j’avoue, j’ai modifié le modèle (je n’avais pas envie de me compliqué la vie avec des fermetures de salopettes).

Et voilà le résultat !

Deux jeans = une robe [DIY]
Deux jeans = une robe [DIY]

Au début de l’article j’ai dit que c’était une robe 100% récup’. En effet, pour ce vêtement j’ai utilisé :

  • deux vieux jeans ;
  • une fermeture éclair tirée des affaires à couture de ma grande tante qu’elle a très probablement récupérée sur un ancien vêtement ;
  • un morceau de coton (tout doux) à poix, chiné aux puces des couturières (pour les parmentures).

Publié dans Couture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article